Les périples d’un ciné-club nomade (Article d'Asma Drissi parut dans La Presse)

Publié le par cinefils


Le collectif de passionnés de cinéma «Cinéfils», qui a élu domicile durant une année, tous les mardis au théâtre El Hamra proposant une activité cinématographique intensive, des films de qualité et des séances de débats, est désormais un ciné-club nomade. Une contrainte qui pourrait par ailleurs donner une spécificité particulière à leur programmation, qui s’accordera selon le lieu et la vocation de l’espace hôte.

La première expérience s’est faite en décembre à El Teatro avec les ciné-concerts d’Olivier Mellano, les voilà qui réapparaissent de nouveau à l’espace d’Art Ben Abdallah avec une nouvelle rencontre autour du 7e art, à partir d’aujourd’hui jeudi 12 et se poursuivra jusqu’au 17 de ce mois. 
«Cinéastes du XXIe siècle : états du monde et du cinéma» sera le premier volet d’une programmation plus large qui porte sur l’image du siècle naissant. A travers la projection de 9 films récents suivie de débats, Cinéfils lance une invitation à la réflexion sur l’état des lieux du cinéma avec l’avènement de la révolution numérique (internet, DVD…) qui ont irrémédiablement changé le monde et bien entendu notre perception de l’image. « Si la guerre du Vietnam a été la guerre de la télévision et la guerre du Golfe celle du jeu vidéo, la guerre d’Irak est celle d’Internet, et spécialement de l’Image qui en est issue : à la fois fragmentée, modulable et intime», expliquent les membre de Cinéfils dans leur présentation de l’évènement.
 Le cinéma, qui a été l’art de l’image par excellence du XXe siècle, est bien sûr le premier et le plus massivement touché, qu’en est-il des cinéastes du XXIe siècle ? 
Comment ces derniers ont-ils pris ces nouvelles technologies à bras le corps ? Comment les penseurs appréhendent-ils  ce nouveau statut de l’Image ? Comment le regard est-il en train de muer imperceptiblement ?
Cinéfils a décidé de se pencher sur toutes ces problématiques à travers des cycles de programmation, et l’on commence avec ce premier volet «Cinéastes du XXIe siècle» avec 2 séances de projection quotidiennes et un débat. 9 films de 9 pays différents réalisés ces 8 dernières années par des cinéastes ayant commencé leur parcours artistique à partir de la fin du millénaire seront vus et interrogés.
Cinéfils offre ces projections gratuitement au public. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore le théâtre d’art Ben Abdallah de Tourbet El Bey, il donne rendez-vous aux cinéphiles une demi-heure avant chaque projection  à Bab Bhar. Suivez le guide.


Asma Drissi

Edition du 12 mars 2009



Le programme :
Jeudi 12 mars  
A 14h30: Shara - Naomie Kawase (Japon – 1h40 – 2003)
A 17h00: Be with me - Eric Khoo (Singapour – 1h30 – 2005)

Vendredi 13 mars
A 14h30: Twentynine palms - Bruno Dumont (France / Etats-Unis – 1h55 – 2006)
A 17h00: The brown bunny - Vincent Gallo (Etats-Unis – 1h30 – 2004) 

Samedi 14 mars
A 14h30: Tropical malady - Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande – 2h00 – 2004)
A 17h00: Bled Number One - Rabah Ameur-Zeimech (Algérie / France – 1h40 – 2005)

Dimanche 15 mars
A 14h30: Japon de Carlos Reygadas (Mexique – 2h00 – 2001)
A 17h00: 4 mois, 3 semaines, 2 jours de Cristian Mungiu (Roumanie – 1h45 - 2007) 

Lundi 16 mars
A 14h30: A l’ouest des rails (1ère partie : Rouille I) de Wang Bing (Chine – 2003 – 2h05)
A 17h00: A l’ouest des rails (2e partie : Rouille II) de Wang Bing (Chine – 2003 – 1h55)

Mardi 17 mars  
A 14h00: A l’ouest des rails (3e  partie : Vestiges) de Wang Bing (Chine – 2003 – 2h55)
A 17h00: A l’ouest des rails (4e partie : Rails) de Wang Bing (Chine – 2003 – 2h15)

Publié dans Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article