A l’affiche au «Mondial» - Le court fait son cinéma (Article de La Presse)

Publié le par cinefils




A l’affiche au «Mondial»
Le court fait son cinéma
•A partir de lundi prochain
Une première! Dans la foulée des JTC (Journées théâtrales de Carthage) est prévu au «Mondial» (dont la scène a accueilli, à l’occasion, quelques pièces de théâtre) la sortie commerciale le 10 décembre, d’une collection de douze courts métrages, présentés par «Long et court» et «Ulysson» sous le titre Le court fait son cinéma.
 

Ibrahim Letaïef, producteur (long et court) explique les raisons de ce choix et parti-pris : «Comme son grand-frère, le court métrage est le plus souvent fait dans l’espoir de rencontrer le public des salles obscures».
Certes, cela était possible avant le milieu des années 80, tant que les salles passaient les avant-programmes qui comportaient, en général, outre la pub,   un documentaire ou un à deux courts métrages.
Mais avec la suppression des avant-programmes, les «petits» films souffrent, désormais et de par le monde, d’un manque de visibilité certain. Le grand écran leur étant pratiquement «interdit», car  ils ne sont plus visibles que sur le petit écran ou à l’occasion des festivals et autres manifestations cinématographiques qui leur sont consacrées.
A la réflexion et vu le succès de 10 courts  10 regards, Ibrahim Letaeïf a pensé à l’exploitation commerciale «non pas d’un seul court métrage, mais d’un programme complet de courts métrages».
«Et c’est, glisse-t-il,  dans cette perspective que nous avons signé un accord de partenariat avec les exploitants du Mondial»  pour la sortie commerciale, et ce, pour la première fois sous nos cieux, d’un programme de deux heures émaillées de 12 ‘‘petits’’ films tunisiens en tout, soit  Visa  et Casting pour un mariage,  outre la collection  10 courts 10 regards».
Pour les protagonistes, cette action vise, entre autres, à rappeler «combien la dynamique de production des courts métrages est une nécessité impérieuse pour notre cinéma, et combien cette production, par ses caractéristiques propres, représente un gisement de contenus audiovisuels qui ne demande qu’un geste, voire un signe de l’industrie pour que celle-ci y puise d’autres alternatives de programmation».
Autrement dit, les petits films peuvent représenter une autre manière de programmer qui permet de sortir des sentiers battus, d’innover , d’entreprendre autrement en contournant la routine des films de cinémas dominants, entre hollywoodiens, égyptiens et indiens.
Bref, l’ensemble des films proposés dans  Le court fait son cinéma  (et dont la plupart sont produits en 2006) ont été déjà projetés dans des manifestations spécifiques et dans d’autres festivals (JCC, Cannes, etc.) qui ont, toutefois, des publics particuliers, notamment des cinéphiles. «Mais, affirment les distributeurs et exploitants, tous ces opus n’ont pas encore rencontré le large public à l’occasion d’une sortie commerciale»… Maintenant, voilà qui est fait.
Au menu donc : deux heures de programme avec 12 films de fiction réalisés par un collectif de 12 jeunes auteurs qui proposent chacun son propre regard sur la société.
Assemblés grâce à des transitions fonctionnelles pour les besoins de la projection afin de constituer une véritable unité narrative, ces «petits» films seront projetés en 35 mm et sous titrés en français. En voici les titres : Visa de  Ibrahim Letaeïf, Casting pour un mariage deFarès Nanaâ, Il faut que je leur dise de Amel  Smaoui, Contre temps de Amine Chiboub, Madame Bahja de Walid Tayaâ, Zapp’in de Jalel Bessaâd, Sbah el khir de Leyla Bouzid et Walid Mattar, Perversion de Wissem Tlili, Conversations de Kaïs Zaeid, Après l’orage… le beau temps de Afef Ben Mahmoud, Le bonheur! de Mohamed Ben Bacha et enfin Train-train de Taoufik Béhi.
Au casting :  Jamel Madani, Fatma Ben Saïdane, Lotfi Dziri, Jamel Sassi,   Ahmed Hafiène, Mohamed Grayaâ, Jaâfar Guesmi, Amel Safta et Nadia Boussetta. Bonne vision!
S.D. 
 

Publié dans Presse

Commenter cet article

ismael 10/12/2007 12:21

Il y a 3 projections par jour : à 14h, 16h30 et enfin 18h30.

Mils 09/12/2007 18:12

Ca commence à quel heure ?