Qu’est-ce que le cinéma ?

Publié le par cinefils


 

Pour mieux connaître les attentes, les goûts et les envies des internautes concernant le cinéma, pour éventuellement en prendre compte par la suite, nous allons régulièrement vous demander de vous exprimer sur certaines questions, parfois précises, d’autres moins.

 

Pour cette première consultation, le sujet est plutôt large et le questionnement éternel : QU’EST-CE QUE LE CINEMA ?

 

Vous pouvez y répondre comme bon vous semblera, avec un adjectif seulement ou au contraire dans un texte très long ; vous pouvez nous parlez de vos rapports intimes avec le septième art comme vous pouvez nous proposer une analyse « philosophique »…

 

Et que se soit ici ou par mail, toutes vos réponses sont les bienvenues !

 

nti_bug_fck

Commenter cet article

kacem 11/08/2007 23:29

QU’EST-CE QUE LE CINÉMA



Cette, vie là, n’a pas autre sens qu’un festival du cinéma! Mais nommez moi, une personne qui n’est pas entrain de jouer son petit rôle ! Moi, je ne jamais vu, quelqu’un, qui a manqué le plateau de tournage! Les cinéastes ne sont que pour filmer la réalité d’un peuple donné! Les images, le son, l’éclairage et la folie du réalisateur sont les épices nécessaires pour un bon film. Chaque peuple aime voir lui-même sur le grand écran ! Chaque personne adore être un héros! Ceci n’est qu’une autre réalité cachée ! Les bons réalisateurs sont là pour faire découvrir le peuple à lui-même! Hors cette jolie langue des images, le peuple ne peut voir ni ces forces, ni ces faiblesses. Il, reste ignorant ! Donc, il ne peut plus aller en avant ! Stationnaire, il reste à sa place, totalement perdu, sans références. Les plus mauvais réalisateurs tunisiens sont les politiciens! Ils croient qu’ils font de histoires, ils croient qu’ils font la vie, ils croient tous savoir ! Ils finissent par rien savoir, totalement hors jeux! Le cinéma est en fait d’offrir au autres ! Et pas de n’importe quoi ! Des fleurs bien emballées ! Je disais les fleurs de jour même! Nos cinéastes ne savant, pour le moment que arracher les subventions de la ministère de la culture pour financier leur petit savoir en la matière! Pour le moment, je n’ai pas vu un grand film tunisien, qui parle de nous, qui nous enseigne, qui veut dire quelques choses de bien! Oui, la Tunisie n’a même pas produit encore son 100 film, pendant 50 ans d’indépendance. Le cinéma, est l’art de filmer la vie, la réalité de montrer au autres peuples, qui somme nous, de quoi nous somme capable et que nous somme fière d’être comme ça! Le cinéma est la fierté d’un peuple! Ca montre tout !

En Tunisie, l’écran n’est pas libre ! Le cinéaste est obligé d’écrire son film pour se nourrir, pour faire plaisir aux petits hommes du pouvoir ! Ici, on parle plus du cinéma ! En parle d’autre chose sauf de la folie! Dans un pays, ou l’imaginaire est tué dans sa phase ombrien, on ne peut parler que des petits films, comme le cas de la Tunisie. La liberté de l’expression total et absolu est l’étape fastidieuse de la création cinématographique….Seul l’élite est responsable de la catastrophe culturelle tunisienne! Une élite, qui ne s’engage pas avec toute sa force dans ce combat ! Doit quitter ni plus ni moins !

Les artistes Tunisiens, sont aussi les premiers responsables de ce désastre! Écrivains, poètes, cinéastes, peintres, chanteurs et chanteuses sont à l’origine de la culture Boussahaya Fatma. Une faible production artistique favorise nécessairement la bassesse!

Mon, cinéma a moi, est le peuple tunisien ! J’aime écrire les grands plans, pleins des regards des femmes, des hommes et des enfants ! Et Puisque, je ne compte pas produire mes faux scénarios, donc je ne jamais eu une vision financière. Chaque page, tourne une minute, et chaque minute coûte de l’argent ! En fait on parle de la grande industrie et pas des jeux des enfants, c’est pourquoi, un film ou bien qu’il soit bon et à la hauteur ou bien mieux n’est pas l’écrire.

J’ai vu, comment les étudiants cinéastes ont manqué des caméras, des outils de montage et des salles des cours pour réaliser leurs rêves! En fait, le ministère d’éducation les a menti tout simplement ! Il n’ y avait même pas des enseignants, ni un programme à suivre ! C’est ça le cinéma!

kacem