TENDRESSE DU LOUP / عرس الذيب de Jilani SAADI

Publié le par cinefils



CE FILM SERA PROJETE LE SAMEDI 26 AVRIL A 19H
DANS LE CADRE DE
ECRAN BLANC A JILANI SAADI





" Tendresse du loup, deuxième long métrage de Jilani Saadi, est une tragi-comédie qui applique la règle classique des trois unités (de temps, d'action et de lieu) à un sordide fait divers survenant dans la capitale tunisienne, et qui brosse ce faisant un tableau particulièrement critique de la stagnation de la société tunisienne.
...
La frustration des individus et la violence des rapports sociaux qui en résulte, l'impasse sociale et la bêtise phallocratique, la souffrance générale qui finit enfin par faire s'entre-dévorer les victimes de ce système. Des acteurs très attachants, des moments de grâce dans la mise en scène, ainsi qu'une réelle intelligence du récit font le reste. "

(Lire l'intégralité de la critique sur Le Monde, ICI )






" Saâdi sait filmer des corps livrés à eux-mêmes, à des gestes rageurs et intempestifs qu’ils accomplissent pour conjurer la salissure qui leur a été infligée. C’est dans ce registre notamment qu’il confirme qu’il est l’un des réalisateurs les plus importants de la génération actuelle du cinéma tunisien. Le conventionnel champ contrechamp est, alors, abandonné, la réalité extérieure mise à distance, la musique d’accompagnement différée et la parole suspendue. Il ne subsiste que des regards et des gestes qui sont ainsi rétablis dans leur matérialité la plus saisissante. "

(Lire l'analyse de Hédi Khélil sur Jilani Saâdi, sur La Presse : 1ère partie
ICI - 2ème ICI
)




" لو لم تتمثّل السينما التونسيّة في الدورة الثلاثين من مهرجان القاهرة الدولي، إلا بشريط واحد هو «عرس الذيب»، فإن ذلك كان ليكفي. الفيلم يحمل توقيع سينمائي شاب هو جيلاني السعدي الذي سبق له أن لفت الأنظار في فيلمه الروائي الطويل الأوّل «خرمة» (2002). ويمكن اعتباره اليوم رمزاً لجيل سينمائي جديد في تونس، يكمل على طريقته مغامرة نوري بوزيد وفريد بوغدير ومفيدة التلاتلي وآخرين... بعد أن تحرّر من بعض الكليشيهات الجماليّة والسياسية التي أثقلت أفلامهم.
«عرس الذيب» نزول إلى جحيم الواقع، من دون أي بهرجة. لقطة مقربة طويلة على المجتمع التونسي، بِراهنه الفج والعنيف والمؤذي، بعيداً عن عبق الحنين ومشاغل التاريخ والذاكرة والمدينة القديمة والحمّام والقصور والعناصر التراثية والمواقف النسوية
"
بقيّة النصّ على موقع الأخبار ـ هنا




Publié dans Films

Commenter cet article

m.sh78 16/10/2008 02:08

www.al-rooh.net/vb