La falaise & MILLE MOIS de Faouzi BENSAIDI - Projection débat avec le réalisateur ce soir 18h30 à El hamra

Publié le par cinefils



CINEFILS ELHAMRA & CINEMAFRICART VOUS INVITENT
LE JEUDI 27 MARS 18H30 A L'ESPACE EL HAMRA
A LA PROJECTION DEBAT AVEC FAOUZI BENSAIDI



La falaise
(Maroc - 1997 - 18min)
23 prix dans des festivals internationaux


Mille mois
(Maroc - 2003 - 2h05min)
Sélection officielle Cannes 2003 - Un certain regard
Prix Le Nouveau Regard - Prix de la Jeunesse


3l.jpg










« Pour moi, choisir un lieu de tournage est aussi important que choisir un comédien. Il y a une émotion qui doit se dégager de l'espace, dans son rapport potentiel à mes personnages, dans la manière dont ils évoluent en lui et avec lui. Mon village est constitué d'espaces éparses mais qui, une fois réunis, constituent le vrai village du film, de mon histoire, ce qu'aucun village réel n'aurait pu produire. Ça me paraît même une évidence car, au cinéma, on est constamment amené à cadrer un monde qui se présente à nos yeux, conforme à la réalité, pour créer un monde conforme à sa propre vérité.

Quand on arrive sur le lieu de tournage, la vue est à 360 degrés et il faut choisir l'objectif qui va couper à l'intérieur de cette vue réelle. J'ai donc tourné à plusieurs endroits : Marrakech, Casablanca, Meknès et essentiellement à Moulay Brahim, un village du Moyen Atlas niché à 1800 mètres d'altitude entre Marrakech et Taroudan. Beaucoup de choses passent par les femmes. Elles ont trop souvent occupé la fonction de victime et l'Occident a acheté cette image, il en redemande même. Ce n'est pas toujours vrai. Les pères peuvent être sensibles aussi, fragiles, absents, tolérants et les femmes tout le contraire. Nos sociétés sont complexes et multiples comme le sont les hommes. En tout cas cette victimisation des femmes m'énerve. Les femmes dans mon film sont fortes, libres, malignes, joueuses, dures? »

Faouzi Bensaidi sur le site de Trigon Film.


" Mille mois est un conte froid et mélancolique, traversé d’une insondable solitude, dans lequel la moindre bouffée onirique - regarder les lumières du village s’allumer du haut d’un plateau - fait office d’appel d’air et d’ouverture à la féerie. "

(Lire l'intégralité de la critique sur Chronicart, ici.)


5l.jpgoldl.jpg









Demain au CinémAfricArt à 15h30


Le mur de Faouzi BENSAIDI
Loin de André TECHINE

Projection débat en présence de Faouzi BENSAIDI
Coscénariste et acteur du long métrage

Publié dans Films

Commenter cet article