CINEMA ABSTRAIT : PARADOXES & PLASTICITES (cycle avril de CINEFILS)

Publié le par cinefils


 

Par essence, le cinéma (tout comme la photographie) est l’impression mécanique d’une réalité matérielle immédiate.

Pourtant, très tôt, parallèlement à l’abstraction plastique, des cinéastes, allemands principalement, souvent peintres de formation, ont cherché à suivre le même chemin : la recherche de l’épure plastique parfaite à travers la lumière, brisant ainsi une valeur ontologique du cinéma. Fortement liées aussi à la musique, ces expériences d’avant-garde n’eurent par la suite que des échos disparates et extrêmes (chez Guy Debord pour sa première réalisation ou bien dans une des œuvres les plus radicales de l’artiste Nam June Paik). Une autre technique issue des pratiques picturales est celle de Stan Brakhage et de ses « films peints ». Une œuvre singulière et importante que celle de ce cinéaste expérimental au 300 films.

D’un autre côté, à partir de l’ « Avventura », Michelangelo Antonioni abandonne le néoréalisme (l’avait-il jamais adopté d’ailleurs ?) pour inaugurer une ère qu’on pourrait qualifier de façon restrictive, celle de la « disparition ». Ere pendant laquelle le dépouillement tant scénaristique que visuel prend plusieurs formes mais n’en reste pas moins le fil conducteur.

Des cinéastes comme l'iranien Abbas Kiarostami ou l'américain Gus Van Sant, forcément inspirés par Antonioni, ont parfois continué, à leur manière, cette quête de la pureté par l’abstraction.


 

Projections débats hebdomadaires

 

Mardi 1er avril 08, à 18h30

FILMS EXPERIMENTAUX ET VIDEOS D’ART

Des années vingt à nos jours : DUCHAMPS, LEGER, PAIK, BRAKHAGE… 2h

 

Mardi 8 avril 08, à 18h30

THE GREAT ECSTASY OF ROBERT CARMICHAEL  de Thomas CLAY

1h36. Grande-Bretagne. 2006.

 

Mardi 15 avril 08, à 18h30

L’AVVENTURA de Michelangelo ANTONIONI

2h19. Italie. 1960.

 

Mardi 22 avril 08, à 18h30

GERRY de Gus VAN SANT

1h43. Etats-Unis. 2003.

 

Mardi 29 avril 08, à 18h30

FIVE de Abbas KIAROSTAMI

1h14. Iran. 2003.

 


Publié dans Présentation

Commenter cet article

ismael 10/04/2008 10:37

Votre remarque est légitime, aucune raison que nous la prenions autrement qu'"aimablement".
Nous écrivons en français pour une raison toute simple : parmi notre public (et c'est général) même si comme vous dites certains ne maitrisent pas très bien le français, ils arrivent à comprendre, alors que nous avons beaucoup d'amis, de fidèles, de visiteurs du blog, qui ne comprennent pas du tout l'arabe.
L'idéal étant pour nous qu'il y ait deux versions : une en français, l'autre en arabe. Malheureusement, nous l'avons accomplie qu'une seule fois par manque de temps.
Nous essaierons du mieux que nous pouvons dorénavant de proposer une version arabe de certains de nos posts.

amateur 04/04/2008 11:58

juste un petit commentaire, et je désire que vous l'accepterez aimablement. pourquoi vous n'ecrivez pas en langue arabe vos programme? Il y'a evidemment des cinéphils tunisiens mais leurs capacités en langue française est assez midiocre pour qui'ils comprenent le français.