L'ILE de Kim KI-DUK

Publié le par cinefils



Ce film sera projeté le mardi 06 novembre à 18h30





"Récompensé à travers de nombreux festivals de par le monde, l'île de Kim Ki Duk est une œuvre visuelle, charnelle et une analyse inquiétante des relations sociales coréennes." cineasie


"Un film de plasticien et de théoricien, sans que ni le discours du film ni ses recherches visuelles en fassent un objet poseur et lénifiant.” Les Inrockuptibles


"Conte cruel de l’humanité
Avec ce film horrible et beau, brutal et fascinant, le réalisateur sud-coréen Kim Ki-duk a défrayé la chronique du Festival de Venise en 2000. L’île y était en compétition pour le Lion d’or. C’est un objet cinématographique hors du commun : quasiment muet, comme le personnage de Hee-jin, il mêle la beauté pure à la salissure crue. L’histoire qu’il raconte, celle d’un amour charnel, obsessionnel et violent, peut être lue comme une métaphore de la guerre des sexes, de l’ultramoderne solitude, ou d’une société coréenne corsetée. Elle porte en tout cas une vision profondément sombre de l’humanité. Mais au fond, l’interprétation qu’on peut en faire n’importe pas autant que le trouble qui saisit à la vision de cette fable hallucinante, à l’atmosphère onirique, dont on ne sort pas indemne." arte


"L'ILE est peut-être de mauvais goût et destructeur mais j'ai désiré en faire quelque chose d'intense et de beau. Même si l'amour dramatique se transforme vite en obsession et tourne à une colère qui nous étouffe et nous refoule, il renferme parfois une énergie assez forte pour nous maintenir en vie. Même si les gens peuvent toucher aux plus extrêmes émotions, ils peuvent difficilement les exprimer à l'intérieur du cadre qu'on nomme société. L'île est l'endroit auquel nous aspirons tous. L'île pour un homme est une femme, et pour une femme elle est un homme.
" Kim KI-DUK






Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article