Cinémas d'Extrême-Orient 90-00 - Des vagues nouvelles

Publié le par cinefils


 

 

Tout au long des années 80-90, un peu partout en Asie extrême-orientale, de jeunes cinéastes prennent en mains les destins des cinématographies tantôt mal en point, tantôt agonisantes, de leur pays respectifs.

Arrivés à maturité dans les années 90-00, ils nous donnèrent plusieurs des films les plus importants et des filmographies les plus novatrices des dix dernières années.

 

Une grande partie de ces cinéastes furent classés dans ce qu’on a appelé dans plusieurs pays : « Nouvelles vagues », comme par exemple Hou HSIAO-HSIEN à Taiwan ou Wong KAR-WAY à Hong-Kong.

Mais le seul point commun entre ces cinéastes fût et demeure, leur extrême et profonde singularité, leur regards particuliers qu’ils posent sur le monde, leurs « univers de plus » qu’il nous « donnent à voir ». Car que peut donc rassembler Kim KI-DUK le sud coréen et Jia ZHANGKE le chinois si ce n’est leurs talents de cinéastes et l’acuité de leurs images.

Certains, construisent patiemment une mémoire visuelle détruite : Rithy PANH au Cambodge ; d’autres tracent un sillon différent dans une cinématographie des plus imposantes mondialement : Takeshi KITANO au Japon. Au même moment, certains autres développent des styles uniques sortis de nulle part sinon de leur génie de créateurs, comme Hayaho MIYAZAKI ou Apichatpong WEERASETHAKUL.

 

La diversité et la richesse de ces cinématographies, même si elles sont limitées à un peu moins de deux décennies, n’en restent pas moins multiples empêchant toute modeste tentative comme la nôtre d’être exhaustive. Il faut donc envisager ce cycle pour ce qu’il est, une forme d’ébauche, ou de pistes à suivre d’encore plus prés, encore plus longtemps encore que nous nous proposons de le faire.

Ainsi, bien que nous allons projeter 10 longs métrages de 10 cinéastes différents, nous ne projetterons pas d’œuvres ni de Park CHAN-WOOK, ni de Tsui HARK, ni de John WOO, ni de Johnny TO, ni de Chen KAIGE, ni de Zhang YIMOU, ni de Wang XIAOSHUAI, ni de Pen Ek RATANARUANG, ni de Ang LEE, ni de Tran Anh HUNG, ni de Byambasuren DAVAA.

Nous ne projetterons pas non plus l’un des 100 films de l’atypique Im KWON-TAEK (dont la carrière a commencé déjà en 56, mais dont l’œuvre n’a évolué d’un cinéma de Série B à un cinéma d’auteur que dans les années 80, époque à laquelle, ses films ont commencé à circuler hors de Corée, jusqu’à la consécration en 2002 avec le Prix de la Mise en Scène au Festival de Cannes), ni un des films de l’une des rares figures féminines du cinéma du continent à savoir Naomie KAWAZE, ni de Lou YE, cinéaste chinois interdit de tournage dans son pays à cause du contenu de sa dernière réalisation sur les évènements de la Place Tienanmen.

Et bien que les films que nous vous proposons soient originaires de 6 pays différents, nous ne projetterons malheureusement pas de productions ni de la Malaisie, ni de la Mongolie, ni des Philippines, ni de Singapour et ni du Vietnam. Ni d’ailleurs de la Corée du Nord pour des raisons évidentes.

Mais nous tenions malgré tout à citer ces noms et ces pays, qui témoignent si besoin en est, de toute la palette du cinéma d’Asie.

 

Pendant les mois de novembre et de décembre, CINEFILS vous proposera donc 7 projections débats hebdomadaires les mardis à 18h30 et un évènement le samedi 24 novembre entre 14 et 22 heures avec la projection de 3 films ainsi que des interventions de spécialistes (dont nous vous communiquerons les noms très prochainement) suivies d’un débat avec eux.

 

La programmation complète de Cinémas d’Extrême-Orient 90-00 – Des vagues nouvelles étant la suivante :

Mardi 06 novembre 07 à 18h30

  • L’île de Kim KI-DUK - Corée Du Sud. 2000.  

Mardi13 novembre 07 à 18h30

  • Princesse Mononoke de Hayaho MIYAZAKI - Japon. 1997.  

Mardi 20 novembre 07 à 18h30

  • Plaisirs inconnus de Jia ZHANGKE - Chine. 2002.  

Mardi 27 novembre 07 à 18h30

  • Tropical malady de Apichatpong WEERASETHAKUL - Thaïlande. 2004.

Samedi 24 novembre de 14h à 22h

Evènement : 3 films et 1 débat

histoires et Histoire dans le cinéma asiatique des années 2000 

  • Dolls de Takeshi KITANO - Japon. 2002.
  • 2046 de Wong KAR-WAI - Hongkong. 2004.
  • The president’s last bang de Im SANG-SOO - Corée du sud. 2005.

Mardi 11 décembre 07 à 18h30

  • S21 : la machine de mort khmère rouge de Rithy PANH - Cambodge. 2004. 

Mardi 18 décembre 07 à 18h30

  • Three times de Hou HSIO-HSIEN - Taiwan. 2005.  

Mardi 25 décembre 07 à 18h30

  • Et là-bas quelle heure est-il ? de Tsai MING-LIANG - Taiwan. 2001.

 

 

Voici une liste de sites Internet consacrés au cinéma asiatique :

cineasie

hkmania

sancho does asia

orient extreme (pages cinéma d'un site culturel plus global)

criticine (asie du sud-est seulement - en Anglais)



Publié dans Programmation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article