Hia W’Howa (Elle et lui) هِيَّ وْ هُوَّ de Elyes BACCAR

Publié le par cinefils

elle-et-lui.jpg

 

Fiche technique

Année de Production : 2003
Durée : 83 min
Support: DV, kinéscopage
35 mm,
Format : 1 :1.85. Couleur
Métrage : 2365 (5bobines)
Son : Dolby SR
Version originale : Tunisien
Versions sous-titrées : Français , Anglais

 


Liste technique

Réalisation : Elyes BACCAR
Scénario et dialogues : Elyes BACCAR
Directeur Photo : Mohamed MAGHRAOUI
Musique : Soufian BEN YOUSSEF
Ingénieur de son : Hachemi JOULAK
Montage : Karim HAMMOUDA & Ezzedine LABIDI
Décor et Costume : Fatma MADANI
Script : Karim HAMMOUDA
Mixage : Anne LE CAMPION
Production : CTV Services
Co-production : Mandala Productions- Gaia Production
Soutien de: Ministère de la Culture

 


Liste artistique


Howa : Mohamed Ali Ben JEMMA
Hiya : Anissa DAOUD

 


RESUME
Par une nuit d’hiver, un jeune homme, reclus dans son appartement depuis des mois, reçoit la visite d’une jeune fille, à laquelle il ne peut se dérober. « Lui » la rejette, feint de l’ignorer mais « Elle » finit par bouleverser sa perception de la réalité…




The boundaries of space - Article de Sarah Mersch sur le film, publié sur africine (en anglais).



Publié dans Films

Commenter cet article

naziha zaibi 21/01/2008 14:33

Elyes Baccar a t il pense au spectateur en realisant ce film?caricatural a souhait. Franchement c etait interminable et je peux dire que j ai tenu heroiquement 45 mn pourquoi? l inertie et la pesanteur du climat et des dialogues (creux et vulgaires)etaient interminables.a vouloir trop bien faire, a savoir braquer des projecteurs aveuglants sur le changement d etat interne des deux protagonistes, le realisateur eest passe a cote. a aucun moment ( des 45mn) le film ne m a retenu. pour finir votre film pourait constituer un document pour psychanaliste.

monia skandaji 21/01/2008 11:13

ce n est pas un film c est une catastrophe.

nesrine 20/01/2008 15:18

trés interressant comme sujet un peu complexe comme réalisation on a assister à des scènes inexplicables ou peut être difficile à interpréter .on tout c'est un travail qui incite à la reflexion

ismael 21/09/2007 20:44

Nous sommes heureux que notre choix vous ai plu.
Nous transmetrons vos commentaires à Elyes Baccar.

o.rafik 19/09/2007 14:29

HEYA W HOWA (Jit n3oum el mouj glebni)

C’était Hier soir, à el hamra, lors du lancement de l’activité du club « cinéfils » que j’ai pu voir pour la premiere fois le film « Heya w howa » 1h20 de Elyes baccar..
Me voilà ce matin après une nuit entière, incapable d’effacer de ma mémoire les images qui y sont restées collées, du film HEYA W HOWA.
Depuis hier, je n’arrêtais pas de murmurer .. « c’est difficile de reprendre sa vie au quotidien, après avoir vu un film pareil, sans avoir l’opportunité de la discuter.. de poser quelques questions.. » car en fait c’est une tempête d’idées, de questions, de sentiments que génère ce film chez le spectateur…le spectateur tunisien…le jeune spectateur tunisien..

Il paraît que le film à fait son effet de ma tete.. la preuve, dés que je me suis sorti de la salle je répétais : « jit n3oum el mouj glebni » .. ces mots nous les connaissons peut etre tous.. cette fameuse chanson populaire …seulement hier Elyes baccar nous l’a fait vivre dans un autre contexte (ou peut etre dans son vrais contexte) : là oû le personnage principale « howa » (intérpréte par Med ali ben jemaa) qui, tout en étant obligé, désespérément, à faire des abdominaux, à chanter cette chanson. Seulement là, c’est au rythme de ses expirations, de son souffle étouffé..
« Howa » toute une génération fatigué, déçue, déchirée,…incapable …malade .. qui se bat désespérément pour surmonté son incapacité..
« howa » une génération inquiète désaxée ..matraquée ..
« heya w howa » un film très condensé en matière de parole, d’expression corporelle et de bruitage, dans un cadre spatiaux temporel très serré. une écriture assez minutieuse qui tente de saisir une situation assez compliqué, assez sensible, assez pesante.

« heya w howa » un film qui mérite d’être vus mais surtout discuté.