Que doit-être un club de cinéma ?

Publié le par cinefils



Aujourd’hui, en Tunisie, comment imaginez-vous un club de cinéma ?

Quelle identité lui conféreriez-vous, quelle ligne éditoriale ?

Quels objectifs doit-ils avoir selon vous ?

Quelles formes peux bien prendre son activité dans le contexte particulier de la Tunisie ?

Quel rôle lui donneriez-vous : esthétique, social, intellectuel, politique, économique… ?

En une phrase : pour vous, comment doit être un club de cinéma en Tunisie, naissant à la fin de cette année 2007 et espérant vivre le plus longtemps possible ?

 

 

(Nous vous rappelons que vous pouvez toujours (puisque vous ne l’avez pas fait) répondre au sujet de notre première consultation : Qu’est-ce que le Cinéma ?)

 

Commenter cet article

ismael 01/10/2007 19:13

Cher ami, merci pour vos remarques.

Nous présenterons bien-sûr des films dans le cadre de retrospectives, hommages, cycles, et ce à partir du mardi 09 octobre.

Nous avons immaginé pour commencer un laps de temps consacré au lancement à proprement parlé du club. Aprés celà, nous commencerons véritablement nos activités, à partir de mardi 09 octobre donc avec le premier film du premier cycle : hommage aux cinéastes récemment décédés.

Vous pouvez prendre connaissance de nos thématiques à venir, déjà publiées ici :
http://cinefils.over-blog.com/article-12243212.html

belhadj karim 01/10/2007 08:06

bonjour à toute l'equipe cinefils età la troupe d'el hamra,je vous felicite votre militantisme ,sachez qu il ya tant de personnes qui ne deserteront jamais les salles de ciné et qui demandent et redemandent un certain cinéma ,loin du circuit commercial;en cinephile inveteré ,je saisis l'occ&asion pour vous proposer de me rendre utile au sein de votre équipe .
en bon ami ,je me permets de vous dire que j'aurais preféfé que cinefils opte lors de la programmation de ses projectios ,d'"une certaine thematique ,ou tout simplement par filmographie de tel ou tel cineaste ,en lançant des retrospectives ou des hommages ,Qquitte à ne pas hesiter à faire appel au(x)soutien(s)des centres culturels des ambassades occidentales.à titre d'exemple ,on ne pouvait pas dissocier lost highaway à mulholland drive.le cinephile que je suis aussi se permet aussi de vous faire part aussi de la qualité de la projection video qui n'a rien à voir en termes de qualité d'image avec celle de la projection de film en 35
merci d'avoir vu le jour cinefils et bon vent à vous et au théatre organique

belhadj karim 18/09/2007 18:07

d'abord je sais que vous allez faire en sorte à ce que votre ciné club survive ,et que vous faites de la resistance et vous venez d'apecevoir qu'il ya des personnes demandeuses de films qui sortent du circuit commercial ,de films de qualité et d'autres de tous bords et horizons .
bon vent à vous et à ce soir.pour hiwa ou houya
ce que j'aime bien chez vous c qu'un espace ne sert pas uniquement à votre tasse de thé,j'entends bien il nya pas que votre passion qu'incarne le théatre qui est la seule discipline atistique qui régne à el hamra ,et surtout que le cinema a la part du lion ,aprés le théatre bien sûr ,puisque vous rendez à el hamra ce qui lui appartient ,c à dire un peu de son histoire .merci pour vous "theâtre organique"

ismael 23/08/2007 10:08

trainspotting : Merci d'avoir prit le temps de nous répondre avec une grande précision et beaucoup de générosité.
Nous prenons acte de votre avis et soyez sûre que nous le considérerons avec sérieux.

Pour la petite anecdote : il y a deux jours lors d'une réunion de travail, "Trainspotting" a été mit sur la table pendant un moment et une discussion s'était engagée sur l'éventualité de sa programmation mais finalement çà ne sera pas le cas, pour cette première saison du moins.

trainspotting 20/08/2007 12:38

comment imaginez-vous un club de cinéma ?

- Un club convivial , qui est avant tout un lieu d'apprentissage. Un club qui essais de recruter du monde et non pas servir de club de rencontre au déjà convaincus aux initiés.


Quelle identité lui conféreriez-vous, quelle ligne éditoriale ?

Sérieux et régularité. Vu le lieu, la majeure partie des fidèles sera probablement composé de jeunes ados , d'étudiants (ou parfois d'enfants) quelques profs, et tous ceux qui auront du temps , et qui ne sont pas encore blasés par la surconsommation :) . Pour qu'ils viennent régulièrement il faut aussi vous fassent confiance. Pour que les lycées facs, et commerces de tous genres (y compris le boulanger du coin) vous laissent entrer chez eux pour mettre des afichettes et faire votre pub. Il faut qu'ils vous fassent confiance.

Quels objectifs doit-ils avoir selon vous ?

Eduquer le maximum de jeunes au cinéma, c'est à dire:
- à aller dans une salle de cinéma. Réflexe qui se perd. à apprécier les vrais conditions de projection d'un film: dans une salle obscure.

- aux films: avoir une vrai culture cinméatographique pour les jeunes d'aujourd'hui qui pour l'instant n'en connaissent que qlqs films commerciaux ou les daubes egyptiennes. Non pas qu'il faut totalement oublier les films commerciaux, mais il faut s'en servir comme tremplin pour glisser quelques films d'auteur dans le programme. Il ne sert à rien de faire uniquement du film d'auteur non plus, car votre seul public, sera celui qui est déjà convaincu, et initié. ce qui ne fait pas beaucoup

- aux techniques du cinéma: faire apprendre plus la magie du cinéma, et peut être suciter des vocations


Quelles formes peux bien prendre son activité dans le contexte particulier de la Tunisie ?

- le plus important est d'assurer des séances régulières et hebdomadaires. Que votre club soit un rendez-vous habituel pour les jeunes du quartier.
C'est d'autant plus important qu'il vous assurera une indépendance financière. Aucun club à ma connaissance ne fera long feu, ni ne développera un vrai public , s'il n'a pas de séances régulières , s'il marche uniquement par cycles, il n'aura aucune utilité, car l'éducation cinématographique, c'est un travail de longue haleine qui se fait sur le long terme. et aucune chance de durer .
Ne pas oublier donc l'importance de la pub, les affichettes dans tous les lycées facs commerce, ou même chez la coiffeuse du coin, l'importance des invitations. Internet , c'est bon pour les 3 pelés et deux tondus qui y ont un accés quoitidien, et qui connaissent votre site, c'est intéressant, mais ce n'est pas encore un média de masse.

- sachant qu'il y a trés peu de nouveaux films en 35 dans les archives du ministère. Il va falloir aller du côté obscur de la force et se contenter des DVD's , Elhamra, est une assez bonne salle, j'espère pour vous qu'elle a un vidéoprojecteur. Essayez plus tard (quand le club sera sur les rails) de trouver un mini-local qui vous servira à la fois de bureau et qui vous permettra de faire des petits ateliers de vidéo/montage... et servira de base pour des mini-festivals que vous porrez développer plus tard.

Quel rôle lui donneriez-vous : esthétique, social, intellectuel, politique, économique… ?

- culturel , éducationnel, parfois social. Tout le reste ne fait pas partir de ses attributs. Eduquer un maximum de gens (pas uniquement un petit cercle) à apprécier le cinéma et à aller dans les salles , réussir à faire ça. Et je ne connais pas de clubs qui sont en train de le faire en ce moment à Tunis. Ce serait déjà le pérou. Chacun son job, les autres missions seront remplies par d'autres associations.


En une phrase : pour vous, comment doit être un club de cinéma en Tunisie, naissant à la fin de cette année 2007 et espérant vivre le plus longtemps possible ?

Réaliste, avec une bonne gestion de ses finances et orienté public.